Concours 2012

2e prix

CINQ DEGRÉS OUEST

cinq-degres-ouest

Production et commercialisation de produits de la mer crus décortiqués surgelés.

 

Alexis TAUGÉ, 28 ans, est le dirigeant de Cinq Degrés Ouest. Diplômé de Sciences Politiques à La Sorbonne, il est originaire de Bretagne et représente la cinquième génération d’une famille d’ostréiculteurs. Dès 2009, il se consacre à son projet de création d’entreprise.

 

L’entreprise produit et commercialise des produits de la mer crus décortiqués surgelés.

 

Le process mis au point par l’entreprise est basé sur l’utilisation de la haute
pression (= pascalisation). Les produits ainsi décortiqués conservent des qualités organoleptiques et microbiologiques quasi identiques aux produits frais.

L’avantage supplémentaire de ces produits: la facilité de mise en œuvre. Le client supprime toutes les contraintes liées au tri et au décorticage manuel et gagne un temps important dans sa préparation.

 

La gamme de produits CINQ DEGRES OUEST est composée de homards européens, de coques, de palourdes roses, d’amandes de mer, de couteaux et de moules.

Tous ces produits sont IQF (Individual Quick Frozen).

 

Le marché total des coquillages, crustacés et céphalopodes vendus en France était estimé à 232 000 tonnes en 2009, dont 10 000 tonnes de produits surgelés dans le secteur RHF.

 

L’offre de la société est innovante et ne possède pas de concurrent direct sur le marché.

En revanche elle rentre en concurrence indirecte avec les produits frais, complexes à mettre en œuvre, et les produits décortiqués pré-cuits ou cuits, beaucoup moins goûteux.

 

La commercialisation actuelle est exclusivement dédiée à la RHF, approvisionnée par distributeurs spécialisés, et aux Industries Agroalimentaires.

Actuellement, l'atelier "coquillages" emploie 4 personnes en CDI, et l'activité très saisonnière du homard 20 personnes durant 4 mois.

Un responsable de production est recruté depuis mai 2012 et l’entreprise doit encore recruter une secrétaire.

Une force de vente propre sera ensuite développée avec le recrutement de commerciaux.

 

La société a investi dans ses outils à hauteur de 710 k€ et prévoit de compléter sa ligne de production avec 220 k€ de matériel supplémentaire.

150 k€ seront également investis dans un programme de R&D pour le développement de la pascalisation du poisson dès 2013.